POURQUOI UNE FEDERATION ?

Particularités de la FEDOCI

En conformité avec les lois ivoiriennes, les jeunes, les femmes, les agriculteurs, les commerçants etc. ont créé des ONG, des associations, des sociétés coopératives et des mutuelles de développement. Cette floraison d’organisations de la société civile a eu pour conséquence une forte mobilisation des populations urbaines et rurales.

Mais, le manque de coordination entre les différentes organisations avait pour conséquences, la superposition des activités, le manque d’implication des populations cibles dans les projets, la faiblesse des moyens humains et l’absence d’autorégulation.

La méthode FEDOCI

La FEDOCI a fait une priorité la définition claire des secteurs d’activités spécifiques des organisations membres. Ainsi, quand il est question de santé, d’agriculture, de cohésion sociale ou d’éducation, la FEDOCI sait exactement quelles sont les structures qu’il faut mettre en action pour des résultats efficients avec un impact réel sur les populations.

Au l’échelle de chaque département administratif de Côte d’Ivoire, la FEDOCI a une équipe de Coordination et une direction départementale de l’Alliance des Femmes Ivoiriennes pour le Développement Rural (AFIDER).

Chaque commune du District autonome d’Abidjan dispose d’une Coordination Départementale FEDOCI et d’une Direction Départementale de l’Alliance des Femmes Ivoiriennes pour le Développement Rurale.

Au total, la FEDOCI dispose de 8230 bénévoles sur le territoire national ivoirien.