Mot du Président

    SATIGUI Koné

    En décidant de la création de l’association que tu diriges, tu prenais déjà date avec l’histoire du développement de la Côte d’Ivoire, notre pays, notre beau pays qui nous appartient à titre égal. Le développement est un processus souvent lent et harassant. Très peu de personnes arrivent à avoir le courage de s’y engager.

La Côte d’Ivoire fer de lance du Développement Durable ! C’est ce slogan qui est l’expression de la conviction du couple Eric et Sandrine PINET-MANCHE pour entreprendre avec la FADIV et Aprelia, un voyage de deux semaines à Abidjan. L’objectif est donc connu : Doter la Côte d’Ivoire d’outils de financements solides et sans endettements. Arrivée depuis le 25 octobre dernier, la délégation conduite par Dr Moussa Abdoul Kader DIABY Président de la FADIV a rencontré les autorités ivoiriennes. Eric PINET-MANCHE de l’Initiative PHI, Geneviève PUISEGUR de APRELIA, Guy KORE de la FADIV et la délégation de la FEDOCI et de ICG ont été reçus par le Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement de Côte d’Ivoire Albert Mabri Toikeusse. Le CAFFI (Consortium Aprelia, Fadiv, Fedoci, Initiative PHI) a expliqué au Ministre d’Etat et à ses Conseillers le mode de financement participatif qui est plus connu sous l’anglicisme « crowdfunding ». Les membres du Cabinet du Ministre d’Etat ont prêté une oreille attentive au message du CAFFI et ont fait preuve d’une disponibilité fort appréciable vis-à-vis de la délégation. Au Ministère en charge de l’Economie et des Finances, le CAFFI a échangé avec Monsieur Adama SALL, Conseiller Spécial de Madame la Ministre KABA Nialé. Entre professionnels des finances, les échanges sont allés très vite. Dans l’ensemble, les autorités ivoiriennes rencontrées ont donné des conseils, fait des suggestions mais ont toutes montré leur intérêt pour les projets de développement présentés par le CAFFI. L’ancien Premier Ministre Me AHOUSSOU Jeannot et les membres de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) ont apporté un appui à l’idée du CAFFI d’inscrire l’écocide comme un crime autant que le génocide. Les ministères techniques tels que l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique, l’Education Nationale et Enseignement Technique, l’Environnement, le Tourisme ont travaillé avec le CAFFI. Les échanges ont permis à la délégation d’adapter les projets aux réalités ivoiriennes pour plus d’efficacités. C’est le point de toutes ces rencontres que Dr DIABY Kader et Eric PINET-MANCHE ont fait ce samedi 8 novembre, devant la presse ivoirienne, à la Maison des ONG, siège social de la FEDOCI.


Publié le : 30/01/2018